Billets contenant le mot-clé : argentique

L’EPFL Rolex Learning Center en Noir&Blanc

Le Rolex Learning Center de l’EPFL est un bâtiment aux formes étranges, mais du coup fortement photogénique !

Il est l’œuvre de l’agence japonaise d’architecture SANAA, lauréate du concours d’architecture de 2004.
Il est ouvert au public le 22 février 2010 et a été inauguré le 27 mai 2010.
Le bâtiment paysager de 120 par 160 mètres est constitué d’un sol en béton armé formé de deux coques convexes irrégulières comportant plusieurs patios.
Un toit épousant la forme du sol, constitué d’une charpente mixte bois et acier, couvre d’un seul tenant l’unique niveau. Le bâtiment occupe 20 200 m2 pour une surface de sol de 37 000 m2, sur un étage et un sous-sol de parking.
Le Rolex Learning Center est un lieu d’apprentissage, d’information, et de vie. On y trouve ainsi la bibliothèque de l’école, une librairie, la boutique de l’école, un restaurant haut de gamme, les locaux de l’association Générale des Étudiants (AGEPoly) et de l’association des alumnis de l’EPFL (A3-EPFL), une cafétéria, des espaces de détente et des services administratifs.
Le financement (110 millions de francs suisses) est un partenariat entre le secteur privé et la Confédération. La moitié est assurée par le sponsoring de plusieurs entreprises suisses comme Rolex, Crédit suisse, Novartis, Logitech, Nestlé, Losinger, SICPA.

Wikipedia

C’est à l’occasion de notre sortie photo à Lausanne, que Marc, Maxime, Javier et moi nous étions donné rendez-vous à Ecublens pour passer la matinée à photographier ce bâtiment. Continue reading

Excursion dominicale sur le Mont-Salève enneigé

Voici un rapide billet en attendant les résultats du concours photo du mois passé.

Si tu me suis sur Twitter, tu as du déjà voir le mot-dièse (il parait qu’on ne peut plus dire « hasthag » 😳 ) « Noblex » ; j’ai en effet craqué pour ce magnifique appareil photo argentique panoramique qu’est le Noblex Pro 06/150. C’est aux enchères sur eBay que j’ai trouvé mon bonheur.
Je l’ai reçu il y a deux semaines et j’ai également déjà posté, toujours sur Twitter, une première planche contact d’un négatif n&b développé au Caffenol CCH la semaine suivante. Malgré la banalité criante de la majorité des pdv, j’ai été immédiatement séduit par le négatif lui-même, et en particulier ses dimensions : chaque image fait 5cm par 12cm sur le film !!!

Cette fois, j’ai chargé un rouleau de Fuji Provia 100F (Correction : en fait c’était un film Velvia 😳 ), un film diapositif couleur, à l’occasion d’une balade dominicale sur le Mont-Salève, où j’ai pu profité du temps magnifique et de la neige fraîchement tombée pour tenter quelques clichés un peu plus réfléchis ;-).
A part un premier déclenchement inopiné (c’est pour cela que la planche contact ne contient que 5 photos 😉 ) où la photo est vraiment gâchée par mon gant gauche, je trouve que je ne m’en suis pas trop mal sorti sur l’ensemble de la série !
Par contre, malgré avoir été prévenu par l’article en lien plus haut, et malgré avoir fait attention à mes mains, j’ai quand même retrouvé sur 3 photos du film un petit bout de gant à gauche, voilà pourquoi la majorité des photos ont été recadrées au format 2:1 (le format original étant donc 12:5).
Enfin, dans des températures comme cela, il faut vraiment que je fasse attention à mettre des batteries bien chargées, car là j’ai eu une petite frayeur sur un cliché : le barillet s’est « bloqué » au milieu de la prise de vue et cela a surexposé une partie du film 🙁

Continue reading

Résultats du 1er développement d’un film noir&blanc au caffenol

Un petit billet rapide aujourd’hui pour partager ma joie !

Je viens en effet de tester le développement de film à base de caffenol – un développeur fait maison à base de café en poudre, de vitamine C et de cristaux de soude – le Caffenol-C-M très exactement car il existe plusieurs « recettes ».

Ce développeur est non seulement économique (c’est la vitamine C le plus cher, mais on n’en utilise que très peu) mais aussi écologique par rapport à ses équivalents du commerce ; il se conserve mal apparemment et devra donc être préparé « au fil de l’eau » (ce que je tends à préfèrer, ca tombe bien).

Les résultats sont intéressants, mais il va quand même falloir que j’essaie les autres recettes pour comparer : le grain semble assez gros à première vue, ma priorité sera donc de comparer les résultats avec le Caffenol-C-F (où F semblerait vouloir dire « Fine-Grain », hi hi 😀 ).

Il faudrait également que je contrôle comment évoluent les négatifs  dans le temps 😉 .

Continue reading

Sortie photo argentique – le parking de l’étoile au Mamiya 645

Cela n’a pas échappé à celles et ceux qui suivent le blog régulièrement, je n’ai plus mon D300, boitier numérique principal.
Comme j’économise pour acquérir le D700, et que je vends du coup une grande partie de mon matériel « DX », je ne fais plus tellement de photos numériques ces derniers temps.

J’ai par contre ressorti le matériel argentique, et si je teste actuellement un sténopé fait maison (la V1 a un problème, j’attends quelques pièces pour la V2, je vous en parlerai une fois au bout du projet), j’ai surtout utilisé le Mamiya 645, petit Moyen-Format sympathique, qui s’accompagne de 3 cailloux très intéressants ( 45 f/2.8, 80 f/2.8 et 150 f/3.5, soit je crois en équivalent 24×36 28mm, 50, et 90mm)

Continue reading

Premiers clichés N&B avec le Sekor 45mm f/2.8

Voici enfin le retour des photos sur sfphotos.fr !
La session en elle-même était un test suite à l’achat d’un « nouvel » objectif pour mon vénérable Mamiya 645 : un magnifique grand-angle Sekor 45mm f/2.8.

Un achat d’objectif est toujours pour moi l’occasion de faire une ou plusieurs séries d’images à toutes les ouvertures, afin d’habituer mon oeil au rendu de chacune :-).

J’ai en plus pris le temps en début d’été pour me former au développement photo N&B argentique ; cette pellicule est donc en plus le résultat de mon premier développement.

Continue reading