Actualités : sfphotos utile ou presque

10 trucs et astuces WordPress utiles pour un site photo

WordPress est une très bonne plate-forme CMS (Content Management System) pour un site photo et ses fonctionnalités sont nombreuses très nombreuses… trop nombreuses ?

C’est en effet parfois difficile d’y trouver son chemin pour réaliser exactement ce que l’on veut pour son site Internet : entre les thèmes, les plugins et mettre les mains dans le cambouis, un néophyte ne sait pas par où commencer !!!

Voici donc ci-dessous un partage de mon expérience et de mes « trucs et astuces » préférés (trouvées parfois après de longues heures à errer sur le Net 😉 ) dans WordPress que j’ai récemment utilisés lors de la refonte de sfphotos.fr.

[HS mode=ON] J’en profite au passage pour remercier infiniment Didier Vereeck, qui m’a permis de m’inspirer (en partie) des mentions légales et conditions générales de cession de son site Internet ; cela m’a permis de réaliser une page correcte de mon côté !
En plus de réaliser des photos qui m’interpellent, de rédiger des textes qui m’inspirent, il est plutôt ouvert et disponible quand on le contacte… Que du bonheur !
Ne changez rien surtout 😀
[HS mode=OFF]

Continue reading

Le geek contre-attaque !

C’est vrai je n’ai pas pu résister et j’ai craqué 😳
Je suis tombé sur l‘article d’Anne-Laure Jacquart sur la créativité, dans le cadre de la Boite à Photos (une très bonne idée de Laurent Breillat), et j’ai bien accroché sur son idée de cadavre exquis photographique comme exercice photo de créativité !
Et comme en ce moment au boulot je passe mon temps à traficoter dans de la macro vba pour excel, j’ai monté un petit fichier et la macro associée pour générer aléatoirement ces cadavres exquis dont elle parle   !

Continue reading

(DIY) Le fil rouge sur le bouton rouge, et le fil vert …

Tout le monde aura sûrement reconnu la citation et son origine (ou pas ?), mais plus sérieusement, le sujet du jour consiste en une astuce simple, économique et infaillible pour distinguer rapidement les cartes mémoires vides de celles qui sont pleines.

J’ai en effet l’habitude de formater mes cartes au moment où je les charge dans mon Reflex, parfois sans regarder avant si les photos ont été sauvegardées. Et rien de plus désagréable de se rappeler après coup que ce n’est pas le cas. Heureusement, j’ai depuis trouvé la parade, en fait très simple : il suffit de 2 bouts de scotch de couleur disposés intelligemment dans les boites contenant les cartes SD ou CF…

Continue reading

Vive le froid, vive le froid, vive le froid d’hiver !

[UPDATE !]  J’ai rédigé depuis un billet plus complet sur le sujet du froid, consultable en cliquant ici : « Le Froid ? Peu me chaut ! »

Cela faisait longtemps que je n’avais pas posté de photos, la faute à peu de temps consacré au développement numérique. J’ai en effet privilégié les sorties photo tant que le grand froid de ces dernières semaines jouait les prolongations…

Vous allez me dire que je suis un grand malade et que j’aurais mieux fait de rester à la maison pendant cette période et que j’aurais pu m’occuper justement du traitement de mes  (trop) nombreuses sessions photo en retard !

Certes, mais les photos que j’ai prises ne l’auraient pas été, et j’avais jusque-là assez peu réalisé de photos pendant l’hiver (je suis très frileux :oops:) ; je me suis donc enfin décidé cet hiver !
Mais est-ce à dire que je suis maintenant moins frileux ? Que nenni ! Tout début janvier, j’ai voulu tester la sensibilité de mon « nouveau » boitier (D700) en photo astro. Il ne faisait pas (encore) -15°C, mais la bise m’a saisi l’ensemble du corps (et surtout les doigts) en moins de 20 minutes.
Pourtant j’avais les fameuses trois couches !

Il fallait que cela change 😉

Continue reading

Workflow photo : Etape 3 – Post-production « basique »

Après la série d’articles « intermède » de sélection d’objectif pour Nikonistes, voici la suite et le 4ème épisode (mais 3ème étape, allez comprendre) de la série « mon workflow photo » : la post-production basique.

On attaque donc maintenant ce que la plupart des gens entendent par « workflow photo », même si pour moi, comme vous l’avez vu, le workflow commence bien plus tôt…

Cette étape peut également être appelée ingestion et comprend grosso-modo toutes les premières étapes sur le PC : elle commence, en tout cas pour moi, par le téléchargement depuis la carte mémoire, et se termine avant le développement à proprement parler des photos.

Puisqu’on parle de PC, on va forcément parler de logiciel(s) ; j’utilise principalement Lightroom, d’Adobe, dans sa version 3. Ce logiciel (me) sert à la fois pour le catalogage des photos et pour le développement numérique de mes RAWs, dont nous parlerons à l’étape suivante.
Le seul inconvénient de ce logiciel est qu’il m’oblige à utiliser un système d’exploitation non performant (comprendre : non libre 😉 ) que je ne citerai pas ^^.
Pour cette étape de post-production basique, nous allons utiliser les modules d’import et Bibliothèque de Lightroom ; nous verrons les autres modules plus tard.
Continue reading

Sélection d’objectifs pour Nikonistes – rêve / FX / budget sans limite

Allez, juste histoire de baver un peu, voici ce que je m’offrirais si je gagnais à l’Euromillions !

Et oui, c’est l’heure de la sélection « de rêve », comme annoncé dans le dernier article de la série :-). Rares sont ceux qui peuvent se permettre de s’offrir tous les cailloux qui vont suivre, mais ce n’est pas vraiment l’objectif ( 😉 ho ho ho ho ho) d’un article tel que celui-ci…

Continue reading

Sélection d’objectifs pour Nikonistes – « Numériques » avancés

Voici donc le troisième article de la série « sélection d’objectifs pour Nikonistes » ; on attaque maintenant « les choses sérieuses » avec la sélection pour photographes numériques avancés.

Qu’entends-je par « photographe numérique avancé » ?

photographe numérique : utilisateur d’un boitier Nikon « DX » ou « APS-C ». C’est à dire que le capteur du boitier est 1.5x plus petit qu’une pellicule 135 (le classique 24×36 mm)

avancé : pas un débutant ;-). Quelqu’un qui maitrise le triangle d’exposition, qui sait pourquoi il choisit telle ouverture ou tel temps d’exposition ; et surtout quelqu’un qui se sent limité techniquement par son matériel.

(NOTE : si vous n’avez pas compris la première partie de la phrase, vous n’êtes DEFINITIVEMENT pas dans ce cas de limitation technique par le matériel… La limitation technique est encore votre connaissance 😉 )

Voici maintenant ma sélection personnelle :

Continue reading