Ciel d’hiver et Orion le Chasseur

SFP_150219_m42_v2

Ah l’hiver… Quelle belle saison !

Au delà des paysages enneigés, des pistes de ski sur-fréquentées et des embouteillages en Rhone-Alpes les week-end, l’hiver c’est aussi une magnifique saison pour l’astrophotographie !

Hé oui, déjà le soleil se couche plus tôt, donc les sessions commencent aussi plus tôt et peuvent durer plus longtemps (enfin tant que les batteries tiennent quoi 😉 ). Mais c’est aussi dans le ciel d’hiver que nous pouvons admirer une des plus belles constellations du ciel (à mon sens) et ses nombreux objets célestes (moins facilement accessibles à l’oeil nu par contre), j’ai nommé la belle et grande constellation d’Orion.

Son astérisme est facilement reconnaissable : on dirait un sablier avec le milieu de travers. Pour celles et ceux qui savent les reconnaitre, elle est située entre les constellations du zodiaque du Taureau et des Gémeaux.

Le milieu de ce « sablier », c’est ce qu’on appelle « la ceinture d’Orion » (ou aussi le baudrier) et elle est constituée de 3 étoiles bien alignées et quasi équidistantes : Alnitak, Mintaka et Alnilam.

Plus largement, du fait que son astérisme est constitué de 7 étoiles très brillantes (en plus des 3 déjà citées nous trouvons :  Saiph, Bételgeuse, Rigel et 1 que les fans d’Harry Potter reconnaitront vite :  Bellatrix), cette constellation est connue et dessinée par de nombreuses civilisations depuis longtemps, quoi que sous des formes différentes :

  • les Sumériens y voyaient un mouton
  • les Egyptiens une offrande à Osiris, dieu de la Mort
  • En Chine, elle fait partie des 28 « Maisons » du zodiaque traditionnel sous le nom de Shen (« 3 » sûrement en référence à la ceinture)
  • en Orient (Chine + Japon) elle constitue également la tête du « Tigre Blanc de l’Ouest », un des 4 gardiens des 4 directions cardinales (ou Shishin)
  •  …

Mais là où Orion devient franchement majestueuse, c’est lorsqu’on observe plusieurs zones aux jumelles ou à la lunette astronomique :

  • Le centre de la partie basse du sablier héberge la bien nommée « Grande nébuleuse d’Orion » ou M42 (et ses voisines M43 et le « Running Man » – cf. la dernière photo)
  • Au niveau de la ceinture, autour d’Alnitak, on trouve 2 autres nébuleuses sympathiques, quoi que plus petites : la flamme et la tête de cheval (cf. la deuxième photo ci-dessous)
  • Un peu au dessus, M78, mais qui est moins lumineuse que les précédentes (une de mes prochaines cibles l’hiver prochain 😉 )
  • En vrai dans la constellation d’Eridan, mais juste à côté de Rigel, il y a également IC2118, ou nébuleuse de « la tête de sorcière » que j’essaierai également bientôt de photographier

La première photo ci-dessous est un panoramique de l’horizon Est en début de nuit hivernale, avec en « guest star » la brillante Jupiter. On distingue le Mont-Blanc au pied de la constellation de l’Hydre. Orion est tout en haut à droite (enfin une partie d’Orion).
La deuxième est un plan plus serré sur Orion, ou en tout cas sa partie basse, avec le baudrier, la flamme, la tête de cheval, M42, M43 et le Running Man.
Enfin la dernière est un plan encore plus serré sur la grande nébuleuse d’Orion et ses proches voisines, avec un total de pose d’environ 3h à la nouvelle lune de Février.

Mais trêve de blablas, voici les photos (que vous pouvez visualiser en plus grand et/ou en mode diapo en cliquant directement dessus. Vous pourrez également les partager via les boutons dédiés si le coeur vous en dit !) :

14 commentaires pour Ciel d’hiver et Orion le Chasseur

  1. Wouahou !!! Non mais c’est vraiment ça que tu vois à travers ta lunette ? C’est bien plus que magique, c’est tout à fait fascinant. Je m’incline très bas devant ton savoir faire !!! Merci de tout coeur de me faire découvrir notre monde !

    • Tout d’abord je n’ai pas (encore…) de lunette astro (mais la remarque suivante serait toujours valable…).
      Et puis, non clairement, tu ne vois pas ça dans l’objectif… (sur les 2 dernières photos en tout cas).
      C’est la combinaison de nombreuses images sur 2 à 3 h. qui te permet de voir tous ces détails autrement invisibles !
      (et merci de ton passage)

  2. Au delà de la technique mise en place pour ce type de photos, c’est vraiment superbe d’un point de vue purement artistique! Bravo et merci pour la leçon d’astronomie, c’est passionant!
    Une question subsidiaire, tu as une monture équatoriale pour ce type de photos?

    • Hello,
      Yes monture équatoriale obligatoire pour ce genre de shoot (sauf le pano 😉 ).
      Je cumule des photos avec un temps de pose unitaire de 2min. pour une longueur focale >300mm en général, donc je suis bien obligé de compenser la rotation de la terre si je veux garder mes étoiles nettes ^^
      J’utilise une Skywatcher HEQ5pro en général pour ce genre de shoot.
      A noter que si cela t’intéresse, et si tu n’as pas l’intention de t’équiper en lunette astro, tu peux t’orienter vers une monture « de poche » qui semble faire fureur en ce moment : la SkyWatcher Star Adventurer.
      Elle est faite pour être utilisée avec du matos photo « classique » et est largement plus légère / transportable que les montures équatoriales classiques, tout en restant assez perfectionnée (viseur polaire, port pour l’autoguidage, alimentation avec batterie externe 5V « usb »), bref un outil à première vue génial pour le photographe astro baroudeur (genre pour les balades en montagne ou les 12kgs de la HEQ5 font un peu mal 😉 )

    • Hello,
      Merci 🙂
      J’ai envie de te répondre que Google est ton meilleur ami pour trouver le prix 😉
      Plus sérieusement, ca dépend de ce que tu prends ; ca va de 269€ la monture seule, à 369€ le pack complet « photo astro » avec contre-poids, base équatoriale, platine en L, platine 3/8″, éclairage du viseur polaire.
      Je réfléchis plus que sérieusement à me l’acheter (et du coup revendre ma Vixen Polarie et son viseur polaire ; si ca t’intéresse 😉 )

  3. Bonjour Sébastien,
    Tout d’abord, chapeau ! Les photos sont ahurissantes ! C’est un domaine que je ne connait absolument pas (pourtant j’en ai exploré quelques un, même si je me suis personnellement rendu à me « restreindre » au statut de photographe de portrait, de mode et de lingerie) et que j’aimerai découvrir… Aurais-tu un tuyau ou un tuto sous la main pour débuter dans ce genre de photographie ?

    Autre question, les soirées à la belle étoile ne sont pas trop longues ? 🙂

    Dans tous les cas merci pour le partage de ton travail 🙂

    • Hello,
      Merci beaucoup.
      Tuto c’est difficile, vu que l’astro-photographie couvre énormément de sujets différents (panoramique de la voie lactée jusqu’aux planètes du système solaires en passant par les nébuleuses minuscules).
      Il y a un bouquin qui couvre énormément de sujets et qui est considéré comme la bible par les astrophotographes : c’est un bouquin de Thierry Legault ; il s’appelle « Astrophotographie » (logique non ? 😉 )

      Sinon j’avais rédigé pour le site pyrros.fr un récapitulatif de conseils pour commencer la photo astro ; il est visible ici : http://pyrros.fr/tutoriel/six-conseils-debuter-en-astrophotographie/

      Les soirées à la belle étoile ne sont jamais assez longues ; le spectacle est toujours magnifique 😉

Un ping pour Ciel d’hiver et Orion le Chasseur

Répondre à Yvan Parmentier Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge