Via ferrata de Passy, tel est notre ghetto (*)

SFP_130714_6559-6565

(*) Oui je sais il manque Auteuil et Neuilly pour faire la chanson des Inconnus… On fait ce qu’on pneu, n’est-ce pas ?

Le printemps est de retour !
Avec le beau temps et les températures plus clémentes, ca donne de plus en plus envie de mettre le bout du nez dehors et de profiter des rayons de soleil !

Perso, dans ces moments là, et en dehors d’activités photo, j’aime bien passer du temps « dans la verte », que ce soit pour une randonnée ou juste un barbecue… Ou encore une via-ferrata !

Pour toi qui ne connais pas forcément, une « via-ferrata » (voie ferrée en latin) est un itinéraire montagneux plus ou moins aérien (plutôt plus que moins d’ailleurs 😉 ) constitué en général d’un câble appelé « fil de vie » et d’autres équipements métalliques destinés à faciliter la progression sur le rocher. C’est une activité sportive à mi-chemin entre la randonnée et l’escalade. Perso, j’appelle ca de la randonnée verticale, car c’est surtout un très bon moyen pour « bouffer » du dénivelé rapidement et sans trop de douleurs !

Donc, aujourd’hui, je vous propose un mini reportage photo sur une via-ferrata découverte l’année dernière : la via-ferrata d’Auteuil-Neuilly-Passy, euu non de Passy-Curalla.

L’itinéraire de celle-ci se déroule dans une barre calcaire orientée plein sud, après une marche d’approche bien péchue d’une petite demi-heure, et tout au long du parcours la vue est juste imprenable sur le massif du Mont-Blanc.
Elle n’est pas très difficile techniquement (pas de surplomb ou de dévers de bourrin), assez peu de progression verticale, et elle est équipée de plusieurs passages ludiques (ponts de singe et poutres en bois). Bref elle est accessible !

A noter :

  • il y a possibilité de louer du matériel (baudrier, longe, casque) à côté du parking.
  • vu l’exposition de la barre rocheuse, il vaut mieux y aller tôt dans la matinée, ou prévoir de grandes quantités d’eau, de crème solaire et un chapeau !
  • la via-ferrata nécessite un équipement de sécurité adapté, et surtout, cela nécessite de savoir s’en servir !!! Si tu n’as jamais pratiqué, je te recommande de te faire accompagner pour les premières sorties !
  • le principe majeur de la pratique de la via-ferrata est que la sécurité de chacun est assurée… par lui-même ! Tu es responsable de toi si tu t’engages dedans, et ce d’autant plus qu’on ne fait pas demi-tour dans une via-ferrata…
    C’est tellement rare en France d’avoir de la responsabilité individuelle que je me sens obligé de le rappeler (quoi je trolle ? 😉 )

Voilà les photos du parcours « découverte » que j’avais fait en Juillet 2013 :

Et toi, tu as déjà pratiqué ce genre d’activité  ? T’as de bonnes via-ferrata à me conseiller ?
Et si non, ca te tenterait ?

13 commentaires pour Via ferrata de Passy, tel est notre ghetto (*)

  1. Ça me donne presque le vertige en regardant tes photos ! J’aime beaucoup la photo du parapente. Bon, tu l’as compris, je ne pourrai pas du tout faire ce genre de parcours, pourtant ça à l’air sympa avec une superbe vue.

    • Bah, le vertige ? J’ai justement fait en sorte d’éviter les cadrages trop « gazeux ».
      Va vraiment falloir que je t’emmène une fois si tu passes dans la région, même si tu dis que tu ne pourrais jamais faire ce genre de parcours !
      Pourquoi d’ailleurs penses-tu en être incapable ?
      A ce sujet, j’ai en tête une très belle phrase, de je ne sais plus trop qui d’ailleurs : « Il ne savait pas que c’était impossible alors il l’a fait » 🙂
      Et oui, c’est d’ailleurs ca qui est bien avec ce type d’activité, c’est la vue que tu as en général, et particulièrement sur celle-ci : c’est un vrai bon gros balcon sur le Mont-Blanc !

    • Je crois que la citation est de Mark Twain.
      le vertige est la perte d’équilibre, pas la peur du vide 😉

      Dans l’action on oublie vite ses peurs et on maudit les personnes qui n’ont pas simplifier les passages volontairement techniques … et inconfortables car au dessus du gaz (du vide)
      Dernier billet de Pyrros : Le Grand Carnaval 2014 de ToulouseMy Profile

    • @Pyrros, oui Mark Twain effectivement, merci pour le rappel !
      Sinon pour les passages techniques, perso moi j’aime bien , ca rajoute un peu de piment je trouve ; après si la via n’est que faite de passages techniques, c’est pénible aussi ; j’ai en tête la via-ferrata juste au dessus de Leysin (Suisse), ou tout le parcours se fait en surplomb, sur une progression horizontale…
      Ben les 10 derniers mètres, je me vachais à chaque fois que je devais faire mes manip’ tellement j’avais les bras en compote :/

  2. Pas de problèmes de vertige pour le grimpeur que je suis… Ça fait un moment que j’ai envie d’essayer, tes photos donnent encore plus envie de se lancer 🙂

    • Hello !
      Merci 🙂
      N’hésite pas à faire signe si tu passes dans la région, on pourra se programmer une sortie via-ferrata sur les meilleurs du coin 😉

  3. Le vertige c’est par definition une peur du vide, mais la majorité du temps, ce n’est pas une peur incontrôlable. Petit, j’étais vraiment mal dès que j’étais à plus de 2m de haut et l’escalade m’a complètement réconcilié avec mon vertige, je me suis rendu compte d’une chose toute simple, mon vertige disparait dès que je suis assuré/encordé! Dès que je suis sécurisé, la sensation de danger disparait.
    Il suffit de faire confiance à nos équipements (qui sont prévus pour encaisser énormément)! Je me suis même surpris à réaliser des choses qui me paraissaient être des « folies » avant de découvrir l’escalade (mention spéciale aux calanques autour de Cassis).
    J’ai toujours de sérieux vertiges quand je me penche à ma fenêtre 😉 …

    • Pareil que toi : me retrouver ne serait-ce que sur un balcon au 5ème étage, je suis pas à l’aise du tout, transpiration sur les paumes et tout et tout. Et je ne parle même pas au sommet d’une montagne en randonnée…
      Par contre, en escalade ou en via-ferrata, étant accroché (et faisant confiance à mon matériel), je suis beaucoup beaucoup plus à l’aise : capable de faire plein de conneries tant que je suis retenu par une code !
      Merci de ton passage en tout cas !

  4. Comment tu fais pour prendre des photos (qui plus est : magnifiques, qui me donnent le vertige) et faire ce genre de balade ? D’ailleurs, je ne pensais pas que cette activité était ouverte à tous.

    • euuu ben en appuyant sur le déclencheur… Comme pour toute photo 😉
      Bon ok, c’est moyen !
      Plus sérieusement, dans ce genre de situations, on se « vache » (on s’accroche à un barreau via une sangle reliée au baudrier) pour éviter de tomber, et ensuite on peut manipuler un appareil photo (que je conseille de garder attaché au sac ou à soi par un moyen ou un autre) sans trop de souci

  5. J’ai déjà essayé pleins de sports de montagnes comme la rando, le rafting, canyoning, parapente, etc mais jamais la via ferrata, ça me tente bien par contre 😉

Répondre à elpadawan Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge