L’Olivier se moque…

SFP_100514_2543

Le principe des haiku me séduit réellement.
Je vais essayer dans les prochains mois de travailler quelques couples « photo-haiku », avec des photos personnelles, et des haiku soit des auteurs « classiques », soit des tentatives personnelles, comme celle-ci :

L’olivier se moque

du chant strident des cigales

c’est bientôt l’automne

 

J’hésite encore avec une version plus « estivale » et moins sur le temps qui passe :

Sous le vieil olivier

Sieste de la sauterelle

Chaleur de l’été

Quelle version préfères-tu ?

 

PS : je sais que ce n’est pas trop de saison, hein ?

17 commentaires pour L’Olivier se moque…

  1. Zut j’ai cliqué trop vite et me suis trompée d’adresse. Je recommence donc .J’aime beaucoup cette forme d’expression à la fois condensée et si évocatrice qu’est le Haïku. Connais-tu le site d’Ossiane consacré aux photos et aux haïkus: http://ossiane.blog.lemonde.fr/ ? Je le trouve magnifique. De tes deux propositions, c’est la seconde que je prèfère. J’aime le rythme de ces trois « phrases » sans verbe. A bientôt.

    • Merci pour ton retour Christine, c’est bien noté 😉
      Et merci également pour le lien vers ce blog que je ne connaissais pas mais qui m’interpelle clairement… Ca part dans mon lecteur rss direct !
      A bientôt 🙂

  2. Bonjour Sébastien, moi qui aime les mots et les photos, ça ne pouvait que m’enchanter comme idée! 🙂 Je préfère la seconde version, car quand on la lit elle semble plus « chantante » et plus rythmée. 🙂

  3. Les haïkus sont particulièrement propices pour le photographe car je trouve qu’ils se ressemblent dans leur tentative de description d’un sentiment à travers la « matérialité primaire ». Ces petits vers, extraordinairement descriptifs nous emportent vers des sentiments universels. La photographie, c’est ça aussi. Et je me souviens que j’avais fait en cadeau pour ma mère qui était une férue de cette poésie, un livre d’haïkus (traditionnels) illustrés par mes photos.

    Sinon, en ce qui me concerne, c’est le premier que je préfère, et de loin. Pour moi, une sauterelle ne fait justement JAMAIS la sieste (j’ai peut-être tord de penser ça !!) et j’entend bien plus les cigales que les sauterelles 🙂

    C’est un joli projet, continues !

    • Définitivement d’accord avec toi Laurence concernant la similitude de « finalité » entre un haiku et une photo. C’est d’ailleurs ce qui m’a immédiatement interpellé quand j’ai découvert (tardivement) ce style de poésie japonaise.
      Merci également pour ton avis 🙂
      Je préfère également le premier, car il me semble plus correspondre à l’esprit du haiku tel que je l’ai compris, notamment au travers de la multiplicité des interprétations possibles, de l’humour légèrement cynique ou encore sur la « porte ouverte » laissée à la fin laissant l’esprit du lecteur vagabonder.

      Enfin, oui je vais tâcher de compléter ces couples haiku-photo, car j’ai un besoin fort en 2014 de créer de manière un peu plus cohérente, ou en tout cas de moins partir dans tous les sens au niveau photo. Ce projet me permet « d’orienter mon action » de manière plus cadrée (mais ce ne sera pas plus facile !!!)

  4. je ne connais pas trop les Haikus, si ce n’est que ce doit être bref.
    Dans cet esprit, je trouve que le 2è raconte plus de choses et est plus chantant.
    La photo fait vraiment regretter les jours plus chauds!

    • Si tu veux en savoir un peu plus sur les haikus, il y a beaucoup de sites intéressants !
      Et en bouquins aussi d’ailleurs ; Cathy Bernot m’avait d’ailleurs recommandé « Fourmis sans ombre » que j’ai littéralement dévoré !

    • Merci !
      Moi aussi j’espère qu’il y aura une suite, c’est un de mes axes de travail pour 2014 en tout cas, à côté de la Valse des Mondes et de panoramiques pour le panobook 2014 😉
      Merci pour ton choix 🙂

Un ping pour L’Olivier se moque…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge